Projet "EQUIVOQUE"

EQUIVOQUE
Par la compagnie Equivoque
Un projet d’Ode Rosset et Thomas Silvert


Aurelie-fernando-6172.jpgPhoto: Aurélie Fernando
 Tout commence par un rêve d’Ode, né sur une berge Corse. Un rêve nourri d’un désir d’espace, de nature, d’évasion et de partage. De la rencontre et l’échange entre Ode, artiste au mât chinois et Thomas Silvert, vidéaste, nait le projet Equivoque.


La forme Equivoque
Equivoque mêle trois formes artistiques :
Le mât chiois, discipline de cirque, la vidéo et le son. La présence sonore est l’élément mouvant de la création, un artiste différent étant régulièrement invité à partager l’expérience Equivoque.
Volontairement hybride, Equivoque est le mariage délicat de ces trois expressions dans un jeu collectif sur les repères spatiaux, temporels, sur les atmosphères en plusieurs dimensions.
A travers l’évolution d’un corps autour du mât, la vidéo-projection de matières et d’images appliquées à ce corps et le son, déployé par une présence musicale en direct, cette création tend à toucher l’intime et la part de spiritualité parfois enfouie en nous. Elle est à la fois minutieusement ficelée et copieusement improvisée.L’identité Equivoque
Le dénuement, le dépouillement
Petit à petit, comme dans une lente respiration, laisser tomber les artifices, les couches qui nous habillent, appauvrir notre apparence pour enrichir notre expérience. Faire le tri de tout ce qu’on emmagasine, pour ne garder que ce qui compte
Jouer avec le dénuement pour rencontrer l’être différemment.
Une passerelle entre plusieurs frontières
En faisant se rencontrer le monde extérieur et l’intime, en jouant avec la pesanteur et les espaces verticaux et horizontaux, Equivoque est un spectacle fait de chemins qui s’ouvrent. Dans une scénographie légère, il confronte les images entre elles et tente de relier le spirituel au monde terrestre.
Une création en mue permanente
Chaque représentation d’Equivoque garde une trace qui transparaît dans la performance suivante, que ce soit au niveau du jeu de l’artiste au mât chinois, ou au niveau de la vidéo et du son.
Plus nous avançons dans le temps, plus les performances d’Equivoque se nourrissent des aventures et des rencontres passées
.

 

La performance sur le Mât
Je prends, je découvre, j’éprouve, je dégorge et je « décorpore ».
La performance sur le mât est une exploration des vertiges : aller puiser l’énergie de se mouvoir au delà des capacités naturelles du corps et peu à peu découvrir la transparence et la fragilité de l’émotion.
Le mât pose l’espace de jeu, les lieux changent, lui reste.

 

Aurelie-fernando-6194.jpgPhoto: Aurélie Fernando

 
La Vidéo
Avec pour toile de fond un décor naturel ou un ensemble de télévisions, l’artiste au mât chinois faisant partie intégrante de l’espace de projection, la vidéo dialogue avec la circassienne et le musicien.
Le vidéaste est un amplificateur, il grandit les vertiges, modifiant l’espace et les corps, déshabillant ces derniers, les effleurant, les déformant. Il donne à voir des images que l’oeil seul ne saurait construire.
L’artiste vidéaste est à la fois projectionniste et réalisateur.
Sa matière première est travaillée en direct et mêlée à des matières déjà existantes.
Par la suite, les traces prises durant les performances serviront à la réalisation de courts métrages. Un documentaire final sera realisé, marquant ainsi la fin du projet.

 

La Voix du son

« Le vase donne une forme au vide, et la musique au silence » Georges Braque.
Doucement les sons se délogent, visitent les corps et les murs.
Le son est le fond de la performance sur lequel les artistes s’harmonisent. Nécessairement en direct, afin de préserver la magie de l’instant unique, il agit comme la troisième dimension dans l’exploration des espaces et des émotions.
Les musiciens d’Equivoque sont des artistes invités. Ils seront nombreux et variés, leurs interventions varieront en fonctions des espaces et des rencontres.

 

 


Aurelie-fernando 6246
Photo: Aurélie Fernando
 


Une création qui se joue in situ
La vocation de ce spectacle est de se confronter à des lieux atypiques, des friches, des monuments patrimoniaux, des espaces de plein air et d’y provoquer la rencontre avec le spectateur. Equivoque se joue dans des lieux chargés d’histoires, parfois insolites, qui ne sont pas nécessairement dédiés au spectacle vivant, en intérieur ou hors les murs.
Equivoque s’adapte à tout type d’environnement.
Par essence, il prend en compte l’espace dans lequel il s’inscrit
et la population qui l’entoure.
Selon le lieu, le jour et les personnes, Equivoque se teinte plus ou moins d’amour, de colère, d’angoisse…

 

Plusieurs essais d’Equivoque on été effectués comme en avril 2009 à l’Eglise St Merry, à Paris 4e ou encore le 28 juillet 2009, à Pargny Filain, dans l’Aisne, pour Festisis, 12e festival de cirque pour les enfants.Equivoque#1 a eu lieu le 23 octobre 2009, lors de l’inauguration du 22e festival de cirque actuel, CIRCA.

Aurelie-fernando-6150-light.jpgPhoto: Aurélie Fernando

Calendrier :

• 24 Juin 2010 - Equivoque
Soissons (Aisne)
• Du 27 Juin au 4 Juillet 2010 - Essai
Imaginez Maintenant, événement national en faveur de la jeune création
Toulouse
• 11 Juillet 2010 - Equivoque
J’acte et jactes, 2e festival
Limoux (Aude)
• 21 et 22 Juillet 2010 - Equivoque
Inauguration Dar Cherif, Centre International d’Art et de Culture
Sidi Jmour - Djerba (Tunisie)
• Du 16 au 19 septembre 2010 - Equivoque
Fête des lumières
Chartres
St Agnan S/Erre (Orne)Calendrier
• Pâques 2009 - Essai
Evénement dans l’Eglise St Merry, Paris
Initiateur du projet : Achille Aubry
• Juillet 2009 - Essai
FESTISIS, 12e festival de cirque pour les enfants
Pargny Filain (Aisne)
• 23, 24, et 25 Octobre 2009 - Essai
CIRCA, 22e festival de cirque actuel
Auch (Gers)
• Du 7 au 13 Juin 2010 - Résidence
Résidence et présentations de travail
L’Avant Rue, Paris
• 18 Juin 2010 - Equivoque
La Fête dans la ville, festival Amiens

 

Côté Technique
- Durée : 30 min
- Nombres d’artistes: 3 minimum
- Temps d’installation : 3 à 1 jour(s) avant la première performance.
- Mât chinois : 3 ou 4 points d’accroche supportant chacun une charge de 250 kg. (Possibilité d’accroches aux arbres, colonnes porteuses …)
- Surface au sol : 6 mètres de rayon minimum
- Hauteur : 6.20 mètres minimum
- Vidéoprojection : en faible luminosité (nuit ou jour obstrué) / Dans le cas contraire, possibilité de jouer sur des téléviseurs à entrées péritel, vidéo ou S-vidéo (à la charge de la salle).
Matériel à la charge de la compagnie :
• 1 mât chinois + accastillage d’accroche (cables métalliques+ sangles + cliquets)
• Sangles de sécurité supplémentaires, mousquetons de secours
• 1 à 3 caméras numérique et analogiques + câbles
• 1 vidéoprojecteur
Matériel à la charge de la structure d’accueil :
• Sangles de sécurité supplémentaires
• Systèmes d’attaches suivant lieu (poids 250Kg minimum par sangle)
• Vidéo : Module vidéo (10 mètres type RCA) - Rallonges d’alimentation (3x10m minimum) + doublettes (x3) - Ecran ou toile de projection (dans certains cas, rare)
• Son : 1 micro HF (Shure ou Sennheiser) + récepteur grande portée - Console son avec égaliseur, multi effets - Système de diffusion (minimum 300w)
• Lumière : Dispositif minimum
1 technicien son (répétitions et représentations)
1 technicien lumière (installation, répétitions, représentations)


"Un chant s’élève devient psalmodié, grince à la limite de l’humain, se réchauffe. Sur un mur, les projections vidéo. Sur le mât, une silhouette alterne elle aussi le rythmes, frôle le sol, se love, et soudain dégringole jusqu’à la limite des pavés." F.R (extrait de presse la Dépêche)

 
Equivoque Par Ode Rosset et Thomas Silvert

Cie Equivoque

 

Avec:

Ode Rosset - Mât chinois

Thomas Silvert - Vidéo Artiste

invitée: Fatima El Hassouni - Voix, chant

Production: compagnie Equivoque

 

Equivoque est lauréat Envie d’Agir.

Soutiens : Pôle Régional des arts du cirque d’Amiens Métropole, l’Avant Rue, Cie Isis


Compagnie Equivoque - 71, rue Gaulthier de Rumilly - 80000 Amiens -

 cie-equivoque.over-blog.com - cie.equivoque@gmail.com
  Administration/production: Agathe Rembauville - a.rembauville@gmail.com